La quête du logement et ses mille chemins numériques

Chercher une coloc sur le net peut causer des vertiges

Chercher une coloc sur le net peut causer des vertiges

Une annonce d’appart sur le net : cinquante courriels reçus par les colocs ou le proprio… Trouver un logement via le numérique, c’est possible, mais c’est la galère !


On l’évoquait ici en août 2012 : les sites et les méta-sites (les sites qui agrège le contenu de d’autres sites) pour trouver un logement sont très nombreux… la liste qui suit est non-exhaustive.
Internet facilite (un peu) les recherches, à condition de voir les nouveaux services, de connaître deux-trois astuces et de prendre en main ses recherches en créant une nouvelle identité numérique de chercheur de logement.

#1 A la manière de Site de dons : la liste 2.0 13, petite revue des sites :

1) Le Bon Coin :  on trouve de tout sur le Bon Coin : logement pour la semaine, le week-end, la nuit… etc. Les utilisateurs détournent le logement pour faire de la chambre chez l’habitant comme sur AirBnB ou Bedycasa… la confiance en moins. Le manque de notation entre les membres et de fiabilité des infos sont souvent pointés du doigt sur le Bon Coin.
De plus le site n’a pas d’alerte par courriel. Il faut les créer soi-même par un autre site indépendant du Bon Coin : vigicoin.com.

2) La galaxie appartager.com : c’est une émanation française d’un site américain (Easyroomates.com). Le contenu d’appartager.com est agrégé dans de nombreux méta-sites. Il a aussi un autre site façade : colocationfrance.fr et un blog pour rendre la coloc plus « easy ». Le site contient beaucoup d’annonces claires et lisibles. Tout est fait pour que l’utilisateur passe à la caisse : sans pass-premium pas de numéro de téléphone, ni courriel, juste des messages flash pour dire « je suis intéressé ». A titre indicatif il faut débourser 39,90 € pour un mois avec des tarifs dégressifs sur la durée (on peut s’abonner jusqu’à six mois).*

3) Faut payer : même principe qu’appartager.com sous forme d’abonnement :
ma-colocation.com : 18 euros pour un mois
colocation.fr : 25,90 euros le mois*

4) Chambrealouer.com : là aussi, il faut payer : 29 euros le mois.
Mais le site se démarque de par son design plus sympa et plus user-friendly, il est possible de proposer des services contre logement.*

5) Pas très beau, pas très pratique : c’est recherche-colocation.com et c’est 21 euros le mois…*

6) Pour les djeunes : le CRIJ c’est gratuit mais pas très fourni…attention à bien chercher le CRIJ de sa région.

for rent

*Astuce : copiez les annonces des sites payants dans google, vous retrouverez peut-être ces annonces sur le Bon Coin avec un accès aux contacts gratuits .

#2 Les bonnes solutions :

1) Somhome : on en parlait ici-même la semaine dernière, Somhome met en relation locataires et propriétaires. Chacun remplit sa fiche, télécharge ses pièces de dossier : feuille de salaires, quittance de loyer…ect. et le site met automatiquement en relation les profils qui se ressemblent.
L’idée est bien, mais le site est encore en version bétâ, peu actif en province, la cible du site étant avant tout le jeune cadre parisien.

2) Locat’me : Le principe est le même que Somhome, une fois les dossiers remplit le site travaille tout seul. Impossible de trouver les annonces par soi-même. C’est le propriétaire qui a l’initiative du contact. Le design est attractif, le site recèle de trucs et astuces, il semble pointu sur l’affinité entre locataires et propriétaires. L’ombre au tableau : il manque un côté humain : pas de photos, pas de profils, les passions des uns et des autres… un petit plus sympa pour vitaliser les rencontres.

3) Autroisième.com, le réseau social de la colocation : pas d’abonnement, pas de pass-premium, tout est gratuit. Photos, nombre de vues, commentaires, profils, le site se rapproche du fonctionnement d’un réseau social. Il n’est pas possible d’enrichir le contenu avec des liens extérieurs. C’est beau, c’est clair, ça vaut le coup. Les créateurs du site souhaitent se rémunérer avec de la publicité et les annonces d’agence immobilières. Ce modèle économique marchera-t-il ? Le site existe depuis 2012 et la communauté compte environ 500 membres, elle aurait besoin de grandir.

4) Lacartedescolocs : un site/appli qui intègre google maps, simple et clair d’utilisation : on choisit sa coloc en fonction du lieu. Pas besoin de payer, toutes les infos-contacts sont sur le site ! Les créateurs du site cherchent d’abord à créer une communauté avant de mettre en place un modèle économique. Une initiative à suivre !

cartesdescolocs

Aperçu de la carte des colocs

#3 Fais-le toi-même !

Chercher un appart sur le net c’est remplir une dizaine de profils : beaucoup de données à envoyer et à organiser : la bonne photo, rédiger la bonne annonce, sans pouvoir enrichir le contenu…

Solution : centraliser vos informations sur une page blog.
Organisez votre recherche ou votre proposition de logement une identité numérique. Au centre, un blog avec le maximum de détails possibles : qui êtes-vous ? que recherchez-vous ? où cherchez-vous précisément ? que pouvez-vous apporter à vos éventuels futurs colocataires ? Des liens vers vos activités pro et persos… etc.

Une carte de visite de chercheur de logement : copiez l’url de votre blog dans les messages et les annonces. Vous augmentez vos chances de trouver ce que vous désirez vraiment !

Postez un lien de votre blog sur les réseaux sociaux. On trouve de nombreux groupes d’entraide au logement sur facebook comme le font par exemple les étudiants lyonnais. Mais aussi sur les réseaux ressources comme ShareTribe. Cet outil open-source permet aux communautés physiques d’échanger des services au niveau local. Créez votre tribu et faites savoir à vos amis ce que vous cherchez, rien ne remplace le bouche à oreille.

Aurélien Marty

Credit Photo : <a href= »http://www.flickr.com/photos/editor/1225566388/ »>Editor B</a> via <a href= »http://photopin.com »>photopin</a&gt; <a href= »http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/ »>cc</a&gt;

Publicités

Une réflexion au sujet de « La quête du logement et ses mille chemins numériques »

  1. Thomas Malbaux

    Merci pour la mention de Sharetribe dans cet article complet qui a le mérite de proposer de nombreuses solutions, pour que chacun puisse s’y retrouver en fonction de ses capacités/besoins/disponibilités !

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s